Il reste ami avec ses ex ?

 

Ce matin, une question est arrivée dans mes messages…

« J’aurais une question si tu as quelques petites minutes à me consacrer. J’aimerais savoir si tu crois qu’un couple nouveau peut vivre un amour véritable et sincère si l’un des deux n’a pas réglé son passé avec ses ex conjointes et qu’il les a encore dans sa vie comme ses soi-disant amies ? Moi je crois que, si l’on n’a pas tourné les pages de nos relations passées et fermé nos livres, notre coeur n’est pas libre pour vivre un nouvel amour. Merci de bien vouloir me répondre »

 

Le thème m’a paru très intéressant et représentatif des types de questions qui sont souvent les nôtres à une époque où personne n’arrive dans une nouvelle relation avec un passé vierge. 

Alors, plutôt que de répondre de manière individuelle, j’ai pensé qu’il serait constructif de partager mon avis à ce sujet avec vous tous, qui êtes certainement régulièrement confrontés à cette thématique…

Je remercie donc cette personne de me donner ainsi l’occasion d’écrire cet article.

Même si, peut-être, ma réponse ne sera pas nécessairement facile à entendre parce qu’elle bouscule certaines anciennes croyances.

Régler son passé, cela signifie-t-il de couper les ponts avec ses ex ?

L’introduction de la question semble dire que, si l’autre voit encore ses ex, cela signifie qu’il n’a pas réglé son passé.

A mes yeux, ce sont deux choses différentes.

Régler son passé signifie, d’après moi :

– Avoir fait le point sur notre mode de fonctionnement et nos besoins vitaux.

– Avoir décodé les dysfonctionnements relationnels qui ont amené à la rupture afin de ne pas les reproduire.

– Avoir pris sa part des responsabilités dans les problèmes de la relation.

– Avoir fait son deuil du volet « amoureux » de la relation passée.

– Ne plus avoir d’attente de réparation des blessures de la part de la personne dont on s’est séparé.

– Ne pas faire de confusion ni de généralités (non, ce n’est pas parce que l’ex était infidèle que tous les hommes/toutes les femmes le sont).

– Ne pas faire porter à la nouvelle relation la responsabilité de nous guérir des blessures vécues dans les relations passées.

Couper les ponts avec ses ex signifierait plutôt, selon les cas : 

– Croire que l’autre était le « Méchant », la « Méchante », seul(e) responsable des problèmes rencontrés ensemble (ce qui signifie que l’on n’a pas décodé les dysfonctionnements).

– En garder de la rancune et préférer alors ne plus le/la côtoyer (ce qui signifie que l’on n’a pas pris ses propres responsabilités dans l’échec).

– Souffrir encore de la séparation (ce qui signifie que le deuil n’est pas fait).

– Ne pas avoir pardonné les blessures passées (et donc rester avec des choses à réparer).

En gros, couper complètement les ponts avec ses ex pourrait donc être plutôt le signe que l’on n’a PAS  réglé son passé.

Il/elle vous traitera comme il/elle traite ses ex.

Un jour, vous serez peut-être un(e) ex, vous aussi…

S’il/elle ne respecte pas ses ex après la rupture… en cas de rupture avec vous, il ne vous respectera pas non plus…

S’il/elle ne sait pas conserver de la gratitude pour tout ce qu’il y avait de beau et de positif dans ses relations passées (parce qu’il n’y a jamais uniquement du  négatif dans une relation amoureuse sauf exceptions de relations de maltraitance), il/elle balayera aussi de sa mémoire tous les beaux moments passés avec vous.

Et, même si la relation ne se termine jamais, elle rencontrera aussi des problèmes et des incompréhensions à un moment ou un autre.

S’il/elle a tendance à ne pas prendre ses responsabilités et à rejeter la faute sur l’autre en cas de conflit (au point de couper les ponts après la rupture), il/elle fera pareil dans les conflits avec vous.

S’il/elle met l’étiquette du « méchant » ou de la « méchante » sur l’autre quand il y a des dysfonctionnements relationnels, il/elle vous mettra la même étiquette quand les choses iront mois bien.

S’il/elle ne parvient pas à pardonner les blessures qu’il/elle subit, que deviendra votre relation lorsque vous l’aurez blessé(e) à votre tour ? Une ardoise à payer indéfiniment ?

La manière dont il/elle traite ses ex est le reflet de sa maturité relationnelle, de son intelligence émotionnelle, du respect qu’il manifeste aux autres malgré les conflits passés, de la gratitude qu’il/elle capable d’éprouver pour les bonnes choses partagées…

Bref, la manière dont il/elle traite ses ex est le reflet de sa capacité (ou non) à gérer avec sagesse et tolérance les relations humaines en général.

Avec qui avez-vous envie de partager votre vie ? 

Avec une personne rancunière ou avec une personne tolérante ?

Un coeur n’est pas une tarte à partager…

Nous avons tous tendance à penser que l’amour est limité et que ce qui est donné à d’autres n’est plus disponible pour nous…

Comme une tarte qu’il faudrait partager et que, plus il y a d’invités, plus le morceau qui restera pour nous sera petit…

Cela nous vient de la croyance qui nous est transmise dès l’enfance que la vie est source de manque et non pas source d’abondance.

Mais un coeur n’est pas une tarte… il ne diminue pas avec le nombre de personnes que nous aimons…

Au contraire : il augmente à chaque personne que nous y accueillons !

Un coeur n’a pas besoin d’être vide pour être libre…

Et il n’existe pas qu’une seule forme d’amour…

Nous pouvons éprouver pour  notre nouveau conjoint / notre nouvelle conjointe, un amour d’amoureux, d’amoureuse et conserver pour nos ex un amour tendre ou amical sans qu’il y ait concurrence entre ces deux formes différentes… 

Un miroir de notre propre peur…

Croire que si l’autre garde un contact avec ses ex signifie que son coeur n’est pas réellement libre, c’est surtout le reflet de notre propre peur…

Peur de ne pas être aimé(e) autant que l’ex, peur que l’autre ne nous ait choisi(e) que « par défaut »… Peur qu’il/elle puisse regretter son ex…

Si nous nous sentons menacé(e)s par les ex, c’est que nous manquons de confiance dans notre propre valeur, en notre propre capacité à inspirer et à recevoir l’amour.

C’est finalement un manque d’amour pour nous-mêmes.

Et si nous avons besoin que l’autre coupe les ponts avec ses ex pour penser qu’il est prêt à nous aimer, le risque n’est-il pas alors que nous ayons également besoin d’autres « preuves »…

Jusqu’où irons-nous dans notre besoin d’être rassuré(e) et assouvi(e) ?

Si nous pensons que l’autre n’est réellement disponible pour nous qu’à condition de ne pas rester ami(e) avec ses ex, et bien, c’est un amour sous conditions…

Quelles autres conditions mettrons-nous encore ?

Et l’amour « à condition que »… Et bien ce n’est sans doute pas l’amour inconditionnel…

Après avoir constaté, parfois à plusieurs reprises, que l’amour conditionnel amène toujours à la souffrance et souvent à la séparation, ce que nous voulons aujourd’hui c’est de devenir capables de cultiver des relations d’amour inconditionnel.

Il n’existe que deux types d’énergie : l’Amour OU la Peur

Dans sa question, la personne parle d’amour « véritable et sincère « …

C’est quoi exactement un amour « véritable et sincère » ?

Nous pensons souvent que les mots signifient la même chose pour tous et qu’il existe UNE définition universelle de l’amour véritable et sincère.

Et c’est d’ailleurs de là que découlent de nombreux malentendus car, en fait, chacun d’entre nous a sans doute sa propre définition, ses propres conceptions…

Au sein d’un nouveau couple, il est donc essentiel de vérifier que nous avons des visions plus ou moins similaires pour évaluer ce que représente concrètement, à nos yeux, l’Amour que nous qualifions de « Véritable ».

Mais il existe sans doute un baromètre simple qui peut nous guider et il consiste à identifier dans quelle énergie nous sommes : l’énergie de la Peur OU l’énergie de l’Amour…

Il n’est pas possible d’être dans ces deux énergies différentes en même temps.

Si nous pensons que l’autre ne peut pas s’engager dans une nouvelle relation amoureuse tout en conservant de l’amitié pour ses ex : nous sommes dans la Peur.

Mais si nous pouvons voir, dans la capacité de l’autre à conserver du respect pour ses ex, le reflet de la beauté de son Être profond : nous sommes dans l’Amour.

L’Amour de l’autre…

 et l’Amour de nous-même…

Dire « Merci » à ses ex ! Et aux vôtres…

De votre côté, n’y a-t-il pas un(e) ex qui garde de la gratitude pour ce que vous avez partagé ensemble ?

Et n’est-ce pas tellement plus positif de savoir que vos propres ex continuent à respecter la personne que vous êtes malgré la séparation plutôt que de vous exclure de leur vie ?

N’y a-t-il pas aussi dans votre propre passé un(e) ou des ex sans qui vous ne seriez pas la personne que vous êtes aujourd’hui ?

Tout est-il uniquement bon à jeter dans vos anciennes histoires d’amour ?

Si l’autre est ce qu’il/elle est, cet homme merveilleux, cette femme merveilleuse que nous aimons, c’est aussi parce que il/elle s’est construit(e) grâce à ses relations précédentes.

C’est ce qu’il/elle a appris grâce à son passé qu’il/elle est aujourd’hui tellement plus apte à aimer et à donner…

Mais aussi…

C’est parce que ses ex sont ses ex qu’il/elle est libre aujourd’hui…

C’est parce que mes ex sont mes ex que je suis libre aujourd’hui…

Alors, à tous les ex, à toutes les ex, moi je pense qu’il convient plutôt de dire MERCI !  

 

NB : Si une relation passée a été une relation de maltraitance (physique ou psychologique) dans laquelle l’ex a eu un comportement d’abus sous quelque forme que ce soit, ou même si l’ex a un comportement abusif et non respectueux actuellement, il va sans dire que tout ce qui est écrit ci-dessus n’est pas d’application.